About Us

LE VOYAGE DU MANTEAU D’INTÉRIEUR
Tout commence au XVIIe siècle. Dans les navires de La Compagnie Française des Indes, des étoffes de coton teintes. Elles vont connaitre un immense succès. C’est la fameuse « Vogue des indiennes »mais aussi le début de la querelle de ces toiles peintes . Le Roi y portera un coup d’arrêt en instaurant la prohibition.
Par goût du risque, comme dans un jeu, les milieux de la Cour mettent un point d’honneur à se procurer ces tissus interdits. Influencé par le caftan d’Asie Orientale et le kimono japonais, le manteau d’intérieur, aussi bien masculin que féminin, fabriqué en France, sera le témoin de l’attention et du luxe accordé aux toilettes au sein des demeures.
La mode est au portrait, intellectuels et philosophes, passent commande auprès des artistes. Témoin d’un certain art de vivre à la française, ils seront immortalisés dans leur tenu favorite, le MANTEAU D’INTERIEUR. Les siècles se succèdent, mais ce goût demeure. Cette tendance sera reprise par les dandys. Les femmes s’emparent de ces codes, le dandy devient féminin.
Aujourd’hui les créations d’Isabelle ANSELOT s’inscrivent dans une pensée « vestiaire d’intérieur » elles reflètent toujours ce goût des voyages et des rencontres et mettent à l’honneur cet équilibre, si précieux, entre son « moi extérieur » et « son moi intime »
Ses collections ne sont pas guidées par les conventions, ni même par la mode, mais par l’esprit le plus personnel. Dans le respect de l’art, du savoir-faire et de la nature.
Ici l’apparence exprime la personnalité, l’essentiel et l’esthétique de l’unique.

 

THE JOURNEY OF THE HOUSECOAT
It all began in the 17th century. In the ships of the French India Company laden with so-called “Indian” dyed and painted cotton that was a huge success. This was known as the “Indian Vogue” but also the beginning of the “Painted Hessian Quarrel.” The Sun King put an end to the quarrel by bringing trade to a standstill and banning it.
The Court had a love for taking risks as if it were a game and made it a point of honour to get hold of the banned fabrics. Inspired by the Middle Eastern kaftan and Japanese kimono, the fashion for the housecoat or robe (a garment for both men and women) made in France became a symbol for the attention and luxury given to grooming at home.
Portraits were all the rage so intellectuals and philosophers commissioned artists to paint them. As testament to a certain French lifestyle, they were immortalised in their favourite outfit: LE MANTEAU D’INTERIEUR. Centuries went by but the trend remained. This fashion was taken up by the dandies. Women seized upon these values and the dandy became feminine.
In the present day, Isabelle ANSELOT’s designs are in line with the “lounge wardrobe” concept. They capture the same taste for travel and experience and showcase the precious balance between your “outer self” and your “inner self”.
Her collections are not dictated by conventions or fashion but by the most personal spirit. In keeping with art, expertise and nature.
Here, appearance captures the personality, values and look of the unique.
Isabelle ANSELOT’s lounge wardrobe is your chance to experience timeless style.


 

Adventurous SpiritS’inspirer du temps suspendu pour mieux se projeter dans l’avenir
Pas de socle, pas de cimaise
Libéré de toutes contraintes
Le voyageur comme le poète,
Réinvente son univers
Hors les frontières
Un décor en dehors de la toile
Semblable à l’image d’un marin qui donne à voir sur son corps tatoué l’horizon parcouru
Le voyageur, épris de poésies et d’ailleurs, face à ces espaces ouverts, réinvente l’Art en Voyage

 

Pour qu’une image dure, elle doit être mobile. Pour cela il lui faut quitter sa petite boite noire et se libérer de son cadre, cet apparat ornemental que l’on applique sur toutes les scènes de vie, et parcourir les univers.

C’est sur cette ligne hors cadre, après avoir grandi dans des mondes riches en créations et en émotions : stylisme, théâtre, cinéma, écriture, peinture, que j’ai choisi de voyager en redessinant le quotidien pour mieux le réinventer à travers mes « vêtements de maison ».

Les matières choisies, comme la soie, le coton, la laine vierge ou le cashmere, apportent douceur et réconfort

En toutes occasions, par tous les temps, partout où vous serez, ces collections particulières seront à vos côtés.

 


 

Collection Breakfast AtFinding inspiration in suspended time to better imagine oneself in the future
Without a pedestral or a picture rail
Freed from all constraints
The traveler like the poet,
Reinvents its universe
Outside the boundaries
Scenery outside the canvas.
Like a sailor whose tattooed body reveals distant horizons, the traveller, infatuated with poetry and faraway lands, faces these open spaces and turns art into a journey.

For an image to last, it must be mobile.
And to do so, it must escape from its small black frame, free itself from its surroundings, this ornamental pageantry that applies to all stages of life, and travel the world.

With this “outside the frame” line, after growing up in worlds rich creations and emotions fashion design, theater, film, writing, painting, i chose to make you travel through redesigned « household clothing » to further reinvent daily used furniture.

On all occasions, for all time, wherever you are, these special collections will be at your side.


Isabelle ANSELOT

Un nom qui résume son histoire et reste le point de départ de toutes ses inspirations.
Il était une fois un homme, de Tolesna, entreprenant comme il n’en existe que dans les légendes, un goût de liberté aux lèvres, quitte le port de Lorient, autrefois sous le nom de Soleil d’Orient, pour tenter sa chance sur les mers, vers les Indes. Mais un jour de mauvaise fortune l’oblige à changer de nom et pour garder la vie sauve, l’anagramme Anselot voit le jour…

Depuis Isabelle n’a jamais cessé d’explorer ce goût de liberté et a toujours eu envie de franchir les frontières, avec pour seul outil les étoffes.

Le Tissu, matière plurielle, à la fois moyen d’expression, de protection et de statut social est aussi le médium utilisé entre l’Art et la Mode, entre le In et le Out, entre l’Homme et la Femme. Une matière, semblable à l’image d’un marin, donnant à voir sur son corps tatoué l’horizon parcouru, épris de poésies et d’ailleurs, face à ces espaces ouverts, redessine le quotidien aux travers ses créations.

 

Isabelle ANSELOT

Once upon a time there was a man, de Tolesna, an enterprising type of the kind normally only found in legends, with a pronounced taste for freedom. He left Lorient, formerly known as Soleil d’Orient (meaning “Eastern Sun”), to try his luck on the high seas, on his way to the Indies. Yet one day, a stroke of bad luck meant he had to change his name, and the anagram Anselot was devised to save his life…

Ever since, Isabelle has continued to explore this taste for freedom and has always felt the urge to cross borders, with cloth as her only tool.

Fabric is a diverse material, a means of self-expression and conveying social status, and also a medium between Art and Fashion, In and Out, Man and Woman. With this material, like a sailor displaying the places he has travelled on his tattooed body, in love with poetry and faraway lands, gazing upon these wide open spaces, she redesigns everyday life through her creations.

 

 


 

Après une école de stylisme (Chambre syndicale de la Couture Parisienne) et cinq années passées chez Christian Dior Haute Couture, je me suis tournée vers le théâtre et le cinéma, comme costumière, puis Diplômée de l’ESAT (École Supérieure des Arts et Techniques) section Scénographie et Décor de cinéma, j’ai travaillé avec les plus grands : Peter Brook, Raoul Ruiz, Robert Hossein, Philippe Lagarce, la compagnie Preljocaj, André Téchiné, Roman Polanski, Daniel Mesguish…

Aujourd’hui tout naturellement, et avec une pointe de satisfaction, j’ouvre mon univers : un décor en dehors de la toile à l’interface entre la mode, le design et la mise en scène

Anselot-Art-Design, pour vos projets, vous propose du service et du conseil

Les commentaires sont clos.